Cité Scientifique
Technologique
et
Professionnelle



Lycées Fred Scamaroni & Paul Vincensini


 

  Paul Vincensini (1896 / 1978)    
"Si Pascal avait été Méditerranéen, il n'aurait pas dissocié l'esprit de géométrie et l'esprit de finesse."
( Paul Vincensini, Symposium International d' Archimède à Syracuse 1964)

 
Né à Bastia le 30 avril 1896, ses études, débutées à l'école communale de l'Opéra, le mènent à l'université de Toulouse où il suit les cours de l'illustre mathématicien
Causserat. En 1921, Paul Vincensini est reçu au diplôme d'études supérieures de mathématiques (ce qui correspond à un doctorat de troisième cycle), puis à l'agrégation. Renonçant à la Capitale, il rentre en Corse pour enseigner au "Vieux lycée de Bastia". Son ancien élève, Jean-Marie Graziani, agrégé de philosophie et correspondant du centre d'information de Nations Unies de Paris dira de lui : Les cours du professeur Vincensini, quiconque n'a pas eu le privilège d'y assister, n'en saura jamais, malgré le plus puissant effort d'imagination, la lumineuse et contraignante rigueur. Il y avait dans la pensée du maître je ne sais quoi d'impétueux, de despotique, qui s'emparait des esprits même les plus enclins à errer, et les jetait, puis les maintenait dans la voie étroite de la nécessité mathématique.
En 1925, sa première communication aux comptes-rendus de l'Académie des Sciences de Paris, puis en 1927, une sensationnelle thèse de doctorat lui confère une stature internationale. Dès lors, chaque année, ses travaux font l'objet de plusieurs communications présentées par d'illustres savants (Hadamard, Cartan, Monteil...).
 
  En 1935, sa communication sur les corps convexes admettant un domaine vectoriel donné retient l'attention des savants du monde entier. Cette note lui vaudra, en 1936, d'être accueilli à l'Académie des Sciences de Moscou. ou un éclatant hommage lui est rendu. Nommé à la Recherche Scientifique, il accède à la chaire de Calcul intégral et différentiel de la Faculté de Besançon. Sa collaboration aux plus éminentes revues spécialisées (166 publications dans toutes les langues) et ses nombreuses conférences à travers le monde lui valent le Prix Charles Dupin en 1949 et le Prix de la Pensée Française en 1950. Depuis 1949, il est titulaire de la chaire de Mécanique Rationnelle de la faculté de Marseille, puis en 1952 de celle de Calcul Différentiel et Intégral. Il cumule ces fonctions avec celle de directeur de l'Institut Scientifique de Nice.  
  En 1978, à la retraite depuis 1967, il accepte de présider un symposium à Florence à l'institut des Sciences Mathématiques Pures et Appliquées. Le 9 août de la même année, il s'éteint à La Ciotat et est inhumé le 12 au cimetière de Bastia.
Sur demande du conseil d'administration présidé par Madame Donsimoni, Proviseur, le lycée technique et scientifique de Bastia porte le nom de Paul VINCENSINI depuis le 3 mars 1980.